Objet symphonique et migratoire autour de la Symphonie n° 7 de Beethoven – Intermèdes musicaux de Yom

BABY DOLL

Qui sont ces très jeunes migrantes, ces milliers de Syriennes, de Soudanaises, d’Érythréennes, d’Afghanes, enceintes ou déjà mères, clandestines qui fuient les guerres en quête d’asile par les rudes chemins du monde ? À ces anonymes invisibles, Marie-Ève Signeyrole a voulu donner un visage et restituer une parole, à travers un « objet symphonique et migratoire », dont elle signe le livret, la mise en scène, la scénographie et la création vidéo.
Réunissant au sein d’une même soirée la Symphonie n° 7 de Beethoven et les intermèdes musicaux émotionnellement forts du clarinettiste Yom, la metteure en scène mêle fiction et documentaire pour tracer le sillon de Hourria, dix-neuf ans, en route pour l’Europe, sa poupée cachée sous ses vêtements pour faire croire à une grossesse.

Production déléguée Orchestre de chambre de Paris
Coproduction Orchestre de chambre de Paris, Philharmonie de Paris, Cité Musicale – Metz, Auditorium – Orchestre national de Lyon, Opéra Orchestre national Montpellier Occitanie, Opéra de Rouen Normandie, Fondation Calouste-Gulbenkian de Lisbonne
En partenariat avec la Caravane Arabesques et le Conservatoire à rayonnement Régional de Montpellier

En partenariat avec SOS Méditerranée et France 3 Occitanie